Bien-être en Île-de-France : derrière une hausse générale, des disparités territoriales croissantes

© Métropolitiques. Lise Bourdeau-Lepage et Élisabeth Tovar

La fracture socio-spatiale s’est-elle aggravée ces dernières années en Île-de-France ? À partir d’une méthode originale inspirée des travaux d’Amartya Sen, mesurant la distribution du bien-être en Île-de-France entre 1999 et 2006, Lise Bourdeau-Lepage et Élisabeth Tovar dressent un constat plutôt pessimiste : la hausse générale du bien-être masque un accroissement des disparités territoriales et le décrochage du Nord de Paris, de plus en plus défavorisé.

Télécharger l’article en PDF

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :