Bien-être en Île-de-France : derrière une hausse générale, des disparités territoriales croissantes

© Métropolitiques. Lise Bourdeau-Lepage et Élisabeth Tovar

La fracture socio-spatiale s’est-elle aggravée ces dernières années en Île-de-France ? À partir d’une méthode originale inspirée des travaux d’Amartya Sen, mesurant la distribution du bien-être en Île-de-France entre 1999 et 2006, Lise Bourdeau-Lepage et Élisabeth Tovar dressent un constat plutôt pessimiste : la hausse générale du bien-être masque un accroissement des disparités territoriales et le décrochage du Nord de Paris, de plus en plus défavorisé.

Télécharger l’article en PDF

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :