Réponse du Secrétariat d’État chargé du développement de la région capitale

© Blog du Senat

M. Christian Blanc, secrétaire d’État chargé du développement de la région capitale: Monsieur le sénateur, vous m’interrogez sur l’articulation du projet du Grand Paris avec le schéma directeur de la région Île-de-France.

Je voudrais appeler votre attention et celle de la représentation nationale sur la chance exceptionnelle que représente le Grand Paris pour notre pays. Ce projet, nous devons le réussir ensemble, car ses effets bénéficieront à tout le territoire national.

Mme Catherine Tasca: Des mots !

M. Christian Blanc, secrétaire d’État: Tout d’abord, en ce qui concerne la croissance, le développement des potentiels de l’une des quatre « villes monde », avec New York, Londres et Tokyo, profitera à toute l’économie nationale, et tout particulièrement à nos métropoles régionales.

Ensuite, en matière d’urbanisme, le Grand Paris sera réussi le jour où l’on ne parlera plus de banlieue, où les cités auront été réhabilitées et désenclavées, où Paris, région capitale, sera au cœur du réseau des métropoles françaises.

Mme Gisèle Printz: C’est-à-dire quand les poules auront des dents !

M. Didier Boulaud: C’est le retour de Ferdinand Lop ! (Sourires sur les travées du groupe socialiste.)

M. Christian Blanc, secrétaire d’État: Enfin, s’agissant des transports, nous allons créer la troisième génération de transports parisiens : après le métropolitain et le RER, ce sera le réseau de métro automatique à grande capacité, qui s’étendra sur 130 kilomètres, avec des rames roulant de 60 à 80 kilomètres par heure et pouvant fonctionner jour et nuit. (Marques de scepticisme sur les travées du groupe socialiste.)

Il sera réalisé en douze ans, …

M. Yannick Bodin: On verra bien !

M. Christian Blanc, secrétaire d’État: … et sera articulé sur le réseau existant, ce qui permettra de fluidifier le RER.

Nous nous donnons à présent deux mois pour parvenir à un accord avec la région sur un nouvel avant-projet de SDRIF qui intégrerait les modifications substantielles liées au projet du Grand Paris. Le document modifié pourrait ainsi être soumis au vote des élus régionaux au début de l’automne.

Dans le même temps, un projet de loi sera déposé au Parlement afin d’accélérer les procédures, de définir les maîtrises d’ouvrage et de proposer des moyens de financement. Vous en serez donc saisi, mesdames, messieurs les sénateurs.

Réussir le Grand Paris,…

M. Didier Boulaud: C’est un pari ! (Sourires sur les travées du groupe socialiste.)

M. Christian Blanc, secrétaire d’État: … relève de l’intérêt national. Par-delà les clivages partisans, d’ici à vingt à trente ans, nous pourrons, je l’espère, être fiers d’avoir réalisé une œuvre qui profite à tous. (Applaudissements sur les travées de l’UMP. –M. Yves Pozzo di Borgo applaudit également.)

M. Didier Boulaud: C’est mal parti !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :