Grand Paris : les tarifs des transports pourraient augmenter

© Le Parisien, 01.10.2009, Sébastien Ramnoux

Gilles CARREZ, député UMP du Val-de-Marne, présente ce matin ses propositions pour financer le plan transport du Grand Paris de 35 milliards d’euros, lancé par Nicolas Sarkozy en avril dernier, notamment le projet de super métro automatique élaboré par le secrétaire d’Etat Christian Blanc. Dans ce rapport, que nous avons pu consulter, ce spécialiste des finances utilise toutes les pistes de financement possibles et prévoit, entre autres, une augmentation des tarifs des transports, des PV de stationnement ou encore la création d’un nouvel impôt. Ce sera au gouvernement de retenir ou non ces propositions.

Un projet en plusieurs phases. Gilles Carrez ne propose pas un plan de financement de 35 milliards. Il préfère travailler sur une première phase de 25 milliards d’ici à 2025, qui financerait une partie seulement du super métro et les autres projets de transport élaborés par le conseil régional d’Ile-de-France (prolongation du RER E à l’ouest, amélioration des lignes de RER, prolongation des tramways…). Il a aussi fallu prévoir le coût du fonctionnement du futur réseau, évalué à 43 milliards sur quinze ans, d’ici à 2025.

Les Franciliens mis à contribution. Les habitants d’Ile-de-France devront payer une grande partie du Grand Paris. Gilles Carrez prévoit une augmentation du tarif des transports, sans en avancer le montant, mais sans que cela « dépasse le pouvoir d’achat ». Les amendes de stationnement pourraient aussi contribuer au financement du Grand Paris : le député propose ainsi de faire passer de 11 € à 20 € l’amende forfaitaire. Il y aurait aussi un nouvel impôt pour les Franciliens, une « taxe spéciale d’équipement Grand Paris », qui s’ajouterait aux impôts locaux. Gilles Carrez évalue cette taxe à 20 € annuels en moyenne par ménage.

Pas de péage urbain. Gilles Carrez a écarté la création d’un péage urbain autour de Paris. En revanche, il est favorable à une augmentation de 30 % de la nouvelle « écoredevance poids lourds » acquittée par les transporteurs en Ile-de-France.

Les entreprises fortement ponctionnées. Les entreprises franciliennes acquittent chaque année un versement transport affecté aux transports en commun. Il serait augmenté pour le Grand Paris, tout comme les taxes perçues sur la création des bureaux et sur l’activité économique.

Egalement à l’étude « une taxe spéciale d’équipement Grand Paris » Recours à l’emprunt. Hostile au départ à l’idée d’emprunter, le député s’y est finalement résolu. Il prévoit un emprunt de 20,3 milliards, divisé à parts égales entre la construction du nouveau réseau et son fonctionnement. En revanche, Gilles Carrez ne croit pas à la manne financière qui serait apportée par les expropriations foncières autour des futures gares et qu’il chiffre à moins de 1 milliard sur quinze ans. Reste à savoir si ces propositions seront suivies. Le projet de loi sur le Grand Paris devait être présenté mercredi prochain devant le gouvernement par Christian Blanc , mais celui-ci vient de faire savoir son désaccord profond avec le Premier ministre François Fillon sur sa vision du projet.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :