Le Grand Paris ne prend pas de vacances

©Le Moniteur,revue en ligne, tous droits réservés

Christian Blanc, secrétaire d'État chargé du développement de la région capitale

Christian Blanc, secrétaire d'État chargé du développement de la région capitale

Le Premier ministre François Fillon tenait mardi 28 juillet à Matignon une réunion consacrée aux grandes orientations du projet de loi sur la région-capitale, qui sera déposé à l’automne.

Pas moins de sept ministres (Ecologie, Budget, Recherche et enseignement supérieur, Culture, Transports, Urbanisme et logement et Développement de la région-capitale) ont participé à cette réunion, « consacrée aux grandes orientations du projet de loi qui sera déposé à l’automne au Parlement ».

Le secrétaire d’Etat au Développement de la région-capitale Christian Blanc « a présenté les options possibles en matière d’urbanisme, de gouvernance, et de financement du projet, qui ont été discutées entre les participants ».
M. Fillon « a souligné l’importance du dialogue avec les collectivités locales, notamment sur la question des transports ». Le Premier ministre a annoncé qu' »une prochaine réunion qui arrêtera les orientations et précisera le calendrier du projet de loi devrait se tenir la deuxième quinzaine d’août ».
Dans l’entourage de M. Blanc, on indique qu' »une concertation est prévue avec les élus importants de la région parisienne ».
A été notamment abordé le statut de la future « Société du Grand Paris » qui sera chargée de réaliser les projets d’infrastructures de transport annoncées le 29 avril par Nicolas Sarkozy, dont le projet de métro automatique de M. Blanc. Le président de la République avait alors annoncé 35 milliards d’euros d’investissements.
Alors qu’un avant-projet de loi indiquait que la Société du Grand Paris serait une « société anonyme », détenue majoritairement par l’Etat, avec participation éventuelle au capital de collectivités territoriales, l’hypothèse d’un établissement public est revenue en force.

Le droit de préemption systématique de la Société sur les terrains situés dans un rayon de 1.500 mètres autour des gares du futur réseau de transport, qui figurait aussi dans cet avant-projet de loi, a également été abordé, selon ces mêmes sources.
Des enquêtes publiques pourraient avoir lieu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :