Roland Castro présente son grand Paris

© Le Parisien 19.06.2009, tous droits réservés

552735_10313375-o

Castro était à l’hôtel de ville de Gennevilliers hier soir. La ville communiste n’accueillait pas le leader de la révolution cubaine ou son frère, mais Roland Castro, le célèbre architecte qui venait parler de révolution… urbaine. Celui qui figure parmi les dix architectes consultés pour imaginer l’avenir de la métropole parisienne est venu débattre de sa vision du Grand Paris. Il a présenté devant un public de près de 200 personnes un projet de 40 km sur 40 km, soit une emprise « 16 fois plus grande que l’emprise actuelle de la capitale ». Plans à l’appui, l’architecte a fait découvrir une mégalopole « en pétales », où « le centre de Paris n’est plus le lieu obsessionnel de la capitale mais où la ville devient multipolaire ». « Des illustrations de la capacité poétique des lieux » Roland Castro a rappelé le plaisir qu’il avait eu à travailler : « L’avantage, c’est que nous n’avions pas le début de l’ombre d’une contrainte pour penser. » De fait, il s’est plu à transposer l’Opéra de Sydney dans le port de Gennevilliers (photo), Central Parc à La Courneuve, etc. Il rassure aussitôt les sceptiques : « Ce ne sont pas des projets, (mais) des illustrations de la capacité poétique des lieux ». Au Mont-Valérien, à Suresnes, l’architecte a par exemple imaginé un « lieu de toutes les mémoires » qui s’opposerait « aux batailles mémorielles… » Une présentation conceptuelle et poétique… à laquelle ont néanmoins succédé des questions très concrètes. Aux questions précises et pertinentes du public comme « A-t-on travaillé sur les risques d’inondations ? » ; « Que deviennent les fonctions industrielles du port ? » ou « Est-ce que ce grand projet a été chiffré ? », l’architecte n’a pas toujours su ou pu trouver de réponses. Une chose est sûre, à Gennevilliers, la question du Grand Paris passionne. La semaine dernière, une centaine d’habitants accompagnés d’élus de la commune sont allés ensemble à l’exposition consacrée au sujet à la Cité des sciences et de l’industrie, à Paris. Ici, on compte bien apporter son avis au devenir d’un secteur qui concerne directement Gennevilliers.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :