Grand Paris jusqu’au Havre: Laurent Fabius veut l’ouverture d’une concertation

© Le Point, 2009

Le député PS de la Seine-Maritime Laurent Fabius a demandé l’ouverture d’une « concertation » après les déclarations du président Nicolas Sarkozy évoquant le raccordement de Paris au Havre en une heure par un train à grande vitesse.

« Nous sommes nombreux à espérer que cette annonce ne sera pas simplement une promesse en l’air mais qu’elle permettra une avancée effective dans le domaine des transports, avancée que votre gouvernement avait jusqu’ici refusée », écrit l’ancien Premier ministre dans un courrier adressé lundi à Nicolas Sarkozy.

Laurent Fabius estime « indispensable qu’une concertation soit engagée » notamment pour évoquer la place de Rouen, « la principale agglomération à desservir » entre Paris et Le Havre. Il demande enfin au président de faire connaître « les dispositions précises » qu’il compte prendre en matière de financements.

De son côté, le maire UMP du Havre Antoine Rufenacht s’est réjoui de la décision du chef de l’Etat « d’amener Le Havre à une heure de Paris » et de « doter la capitale d’une façade maritime ». « Ce choix marque le retour de la France parmi les grandes puissances maritimes et l’inscrit durablement dans les grands courants d’échanges mondiaux », a-t-il déclaré.

En présentant le 29 avril sa vision du « Grand Paris », Nicolas Sarkozy avait lancé la perspective d’une ligne à grande vitesse entre Le Havre et la capitale en estimant que cette ville devait devenir « le port du Grand Paris et la vallée de la Seine l’axe autour duquel la métropole a(vait) vocation à s’ordonner ».

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :