Les grands projets du Grand Paris

29.04.2009 ©France info

Le président Sarkozy dévoile cet après-midi son Grand Paris. Projet-phare de son programme présidentiel, l’aménagement de Paris et de sa banlieue est également devenu un enjeu politique entre la droite et la gauche qui dirige Paris et la région Ile-de-France.

En septembre 2007, Nicolas Sarkozy inaugure la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, au Palais de Chaillot. Le président de la République, fraîchement élu, en profite pour appeler de ses voeux « un nouveau projet d’aménagement global du Grand Paris ».

Début 2008, une consultation internationale est lancée. Dix équipes (chacune d’entre elles réunie autour d’un architecte ou d’architectes urbanistes) vont travailler sur deux axes : « la métropole du 21ème siècle de l’après-Kyoto » et « le diagnostic prospectif de l’agglomération parisienne ». Des intitulés quelque peu ronflants, qui cachent en fait une question : à quoi doit ressembler le Paris du futur ? Et qui tentent d’y répondre…

Les résultats de la consultation : les dix projets

Richard Rogers. (Rogers Stick Harbour & Partners / London School of Economics / Arup)

« …une ville exemplaire, à l’empreinte écologique faible, qui garantit à tous accessibilité, emploi, logement, mobilité, beauté… »

Yves Lion. (Groupe Descartes / ENSA de la Ville et des Territoires à Marne-la-Vallée / Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, université de Marne-la-Vallée)

« …création de vingt villes de 500.000 habitants qui articulent l’échelle locale et la globalité métropolitaine… »

Djamel Klouche. (F. Decoster, C. Poulin, équipe l’AUC / ENSA de Versailles (Ladrhaus)

« …faire revivre des territoires oubliés, en liant des tissus traditionnellement séparés comme les grands ensembles, le pavillonnaire diffus et le Paris historique… »

Christian de Portzamparc. (Atelier Christian de Portzamparc / Institut d’Urbanisme de Paris)

« …plus ouverte et mieux structurée, la métropole dessine des rhizomes – comme la racine du bambou, qui suit des cheminements linéaires sans être dépendante d’un tronc unique… »

Antoine Grumbach. (Antoine Grumbach & Associés / ENSA de Paris-Belleville (ipraus)

« …ouvrir la capitale sur la mer via Rouen et Le Havre, pour pallier le handicap continental de Paris… »

Jean Nouvel. (AJN Jean Nouvel / AREP Jean-Marie Duthilleul / ACD Michel Cantal-Dupart

« …ajouter plutôt que remplacer, densifier, construire en hauteur… un Grand Paris infiltré et réinvesti par la biomasse, le paysage et l’art… »

Bernardo Secchi e Paola Vigano. (Studio 09)

« …une ville poreuse qui rétablit les connexions, facilite les échanges, mixe les populations… le paysage fait lien… »

Finn Geipel + Giulia Andi. (LIN)

« …une métropole aux espaces flexibles et multifonctionnels… deux types de tissus urbains : pôles intenses et ville légère… »

Roland Castro. (Atelier Castro Denissof Casi / ENSA de Paris-La Villette)

« …un futur Grand Paris solidaire et poétique, une utopie concrète qui s’inscrit dans le réel et dans l’urgence… »

Winy Maas. (MVRDV avec ACS – ENSA de Paris Malaquais + AAF)

« …plus optimiste, plus écologique, plus intense, plus efficace et plus petite… tourner résolument le dos à l’étalement urbain… »

Nicolas Sarkozy inaugure cette exposition ce mercredi après-midi. De midi à 22 heures 15, les architectes défileront sur l’antenne de France Info pour défendre leurs projets. Vous pourrez retrouvez les interviews-vidéo sur france-info.com …

Selon Christian Blanc, secrétaire d’Etat chargé du Grand Paris, le chef de l’Etat en profitera pour dévoiler un « projet de développement économique ambitieux » pour la région-capitale. Il devrait par exemple annoncer le lancement d’un « métro du 21ème siècle », automatique et souterrain, qui permettra à terme de circuler dans toute la région en reliant les pôles économiques. Coût : 15 à 20 milliards d’euros, avec un financement de type public-privé. De quoi inquiéter un peu plus encore les élus de gauche de la région (Bertrand Delanoë, le maire de Paris, Jean-Paul Huchon, le président du Conseil Régional…) qui ont jugé très opaque la façon de travailler de Christian Blanc.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :