Le PS critique la réforme des collectivités locales

Le Monde ©

Edouard Balladur, qui préside le comité pour la réforme des collectivités locales, remettra son rapport début mars. Mais, sans attendre la publication de celui-ci, le Parti socialiste dénonce une opération politique destinée à affaiblir les positions du  » bloc de gauche « , puissamment installé dans les régions, les départements et dans plusieurs grandes villes.

Créé en 2008 à l’initiative de Nicolas Sarkozy, ce comité – où siègent notamment les socialistes Pierre Mauroy et André Vallini – a pour but de réformer le  » mille-feuille  » des différentes collectivités territoriales. Une organisation jugée trop complexe et trop coûteuse.

Le comité proposerait notamment de réduire le nombre de régions de 22 à 15 (rapprochement des deux Normandie, de Rhône-Alpes et Auvergne, redécoupage de l’Ile-de-France…). La fusion région-département a été écartée, mais la création d’un siège de conseiller territorial ramènerait le nombre d’élus de 6 000 à 4 000.Les métropoles verraient leur pouvoir élargi. Une collectivité du Grand Paris serait créée, englobant les départements de la petite couronne pour une population totale de 6 millions d’habitants, gouvernée par un collège de 135 conseillers. Enfin, la commune resterait l’échelon de base du territoire, mais l’organisation intercommunale serait privilégiée.

Le PS est parti en campagne contre ce vaste projet, qui modifiera en profondeur le paysage local. A la tête de 20 des 22 régions, de la majorité des départements et de nombreuses grandes villes, le Parti socialiste craint une manoeuvre qui déstabiliserait les positions de ses élus. La fronde est surtout active au niveau des départements et en Ile-de-France.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :