Rencontre avec Le BRAUP

 

Rencontre Bureau de la Recherche Architecturale, Urbaine et paysagère

mercredi 17 décembre 2008

Groupe limites/hauteur/échelles >> porte parole : Baptiste François

  • Dans l’appel d’offre on parle de « région urbaine », «d’ aire métropolitaine » et de « présence territoriale », pourquoi avoir choisi ces termes pour désigner un territoire en cours de reconfiguration?
  • Pourquoi parler d’un « Paris métropolitain » pour l’agglomération parisienne ?

Groupe représentations >> porte parole : Annie-Pierre Beaulieu

  • L’exposition, qui aura lieu à la cité de l’architecture, a-t-elle été l’objet d’une controverse étant donné que son positionnement géographique réaffirme la centralité du pouvoir ?
  • Quel est le public qu’elle vise, quelles sont ses objectifs par rapport au processus de conception et de mise en œuvre des propositions émergents de la consultation ?
  • les modalités de représentation ont-elles, elles aussi, été l’objet d’une discussion, en particulier en ce qui concerne la maquette demandée de 2m X 3m, avec une échelle territoriale sous-jacente ?

Groupe gouvernance – identité – acteurs légitimes >> porte parole : Michaël Labory

  • Pourquoi l’Etat repose-t-il aujourd’hui la question du Grand Paris  et comment s’est amorcé la genèse du projet ?
  • Quelle place la concertation a eu, a et aura-t-elle dans le processus de la consultation en cours ?


Groupe modèle >> porte parole : Paule Devarrieux


  • Pour quels aspects, les modèles de Londres, Madrid et Berlin, villes européennes, ont ils été choisis pour l’écriture de l’appel d’offre?
  • Pourquoi faire référence à des villes européennes lorsqu’on pose la question de l’avenir mondial d’une métropole ?
  • Est-ce qu’on est en train de chercher un modèle à appliquer au territoire parisien ou d’inventer un modèle spécifique à ce territoire ?


Groupe idées >> porte parole : Julie Jouvenel


  • Comment s’articule, dans le processus du grand Paris, les différents horizons temporel ? a savoir entre le  très court terme et le très long terme, entre le très actuel et le très lointain?
  • Est-ce-que la question de l’urgence vis-à-vis d’un processus long, a été intégrée dans la réflexion des équipes ?
  • Est-ce-que dans le changement d’échelle qu’introduit la consultation sur le Grand Paris, on se confronte à un changement de concept caractéristique de l’urbanisme jusqu’à aujourd’hui ?
  • Comment la réflexion sur la question de la nature a-t-elle été portée ? une idée de nature a-t-elle émergée des propositions ?
  • Y-a-t-il déjà des idées sur les modalités de mise en œuvre des idées issues de la consultation ?

Questions conclusives >> Porte parole : Alessia De Biase

  • Comment les architectes et les urbanistes, mandataires des équipes, peuvent-ils répondre aux enjeux géographiques et de gouvernance posés par la consultation en cours ?
  • Quelles spécificités ont permis de choisir les équipes retenues ?
  • Où on est il aujourd’hui ?


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :