Le service public de l’eau et Paris Métropole au menu du Conseil de Paris

©paris.fr

(…)

Le syndicat d’études, « la fin de l’arrogance parisienne »

C’est la seconde délibération majeure du Conseil de Paris : la naissance d’un syndicat mixte d’études. Il succèdera à la Conférence métropolitaine, structure informelle créée à l’initiative de la Ville de Paris en 2006. En parallèle, Paris avait d’ailleurs multiplié les relations bilatérales avec des communes de banlieue et des collectivités. Les statuts du futur syndicat ont été fixés par 70 élus de la Conférence métropolitaine réunis à la mairie du 20e le 5 novembre dernier.

« C’est une étape importante de structuration de notre travail commun », estime Anne Hidalgo, première adjointe du Maire de Paris. Elle salue « un projet consensuel », où « toutes les formations politiques sont représentées »,  qui marque « la fin de l’arrogance parisienne ». Qui sera concerné ? 8 millions d’habitants de la métropole parisienne. Premiers dossiers en commun : la mise en place d’Autolib’, réseau de voitures en libre-service à Paris et en banlieue, plusieurs dossiers urbains majeurs (Paris Nord-Est, les immeubles de grande hauteur aux portes de Paris…) et les solidarités financières entre collectivités.

Source : http://www.paris.fr/portail/accueil/Portal.lut?page_id=95&document_type_id=2&document_id=61969&portlet_id=10045

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :