L’Île-de-France est elle un objet de gouvernance?

© Revue Esprit n° 348, extrait  de l’article de Philippe Estèbe

Le petit révolution produite par la loi Chevènement de 1999 sur les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) a-t-elle porté ses fruit? Si ’Île-de-France découvre comme les autres régions les intercommunalités, la nature peu démocratique des nouvelles élites et l’empilement territorial actuel pésent sur la manière de gouverner et sur les formes de partecipation citoyenne. Mais la malaise démocrtique est loin d’être un privilége de’ Île-de-France, il est tout simplement hexagonal.

Esprit n° 348, p. 160-164

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :