Partir d’un projet régional.

© Revue Esprit n°348, extrait  de l’article de Francçois Ascher

Au niveau régional, 10% de la population relève de la ruralité, 40% habitent dans les parties denses ou aimeraient y habiter, 40% s’accommodent du compromis pavillonnaire et 10% vivent dans des grands ensembles et aimeraient en sortir autant que possible. C’est la diversité de ces expériences de la ville qu’une planification stratégique, susceptible de répondre aux opportunités, et non plus rigide et technocratique, doit prendre en compte dans un schéma régional associant Paris centre, première et deuxième couronnes.

Esprit n°348, p 92 – 98

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :