Le grand pari de la Cité de l’architecture

Béatrice de Rochebouët, © Le FigaroPrès d’une quinzaine de manifestations sont prévues jusqu’en 2009 dont celle, très attendue, sur les projets du Grand Paris.
[…] Sous le prisme de l’urbanisme et de la ville, toutes les questions, ou presque, peuvent être abordées. L’une des plus attendues est celle du « Grand pari de l’agglomération parisienne », lancée par le président de la République, lors de l’inauguration de la Cité de l’architecture, en septembre 2007. ­Nicolas Sarkozy avait alors exprimé son souhait qu’un nouveau projet d’aménagement global de la capitale puisse faire l’objet d’une consultation internationale et mobiliser les compétences d’une dizaine d’agences d’architecture.

 

Éviter toute « croissance à perte de vue »
Les résultats de la consultation de ces dix équipes chargées de plancher sur la métropole parisienne du XXIe siècle – il n’y a pas eu de réflexion sur la ville à cette échelle depuis très longtemps ! – seront présentés à la Cité, d’avril à septembre 2009. Des plans, maquettes, séquences vidéo et animations numériques mettront en scène le projet de Richard Rogers et de son équipe, avec différents centres, sur un territoire compact, connectés autour de plates-formes de transports publics pour éviter toute « croissance à perte de vue » comme à Mexico, São Paulo ou New York. Celui – particulièrement original – de l’agence d’Antoine Grumbach, qui défend une agglomération Paris, Rouen, Le Havre en «une seule ville dont la Seine est la rue». Ou encore celui de Christian de Portzamparc, qui souhaite se diriger «vers un processus de métropolisation intensif et non extensif qui ne partirait pas que de Paris». Beaucoup de projets doivent encore s’affiner et surtout éclaircir leur discours en espérant qu’ils ne soient pas revus à la baisse dans le contexte de récession. […]

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :