Conseil Général – La Défense au coeur du débat sur le Grand Paris

· Christine Henry © Le Parisien, tous droits réservés.

Christian Blanc a répondu à l’invitation de Patrick Devedjian à venir débattre, hier à Nanterre, avec les élus des Hauts-de-Seine sur la place du département dans le Grand Paris. Une première pour le secrétaire d’Etat chargé de la Région capitale depuis sa nomination en mars dernier par Nicolas Sarkozy. Il a déploré, en préambule, l’adoption hâtive par le conseil régional d’Ile-de-France de son schéma directeur (Sdrif) jeudi, ne trouvant « pas très correct » que Nicolas Sarkozy ne soit pas écouté. En introduction, Patrick Devedjian, le patron du département, avait également vivement critiqué les objectifs fixés par le Sdrif en matière de logement pour les Hauts-de-Seine. « Le projet confirme l’objectif de 8 600 logements à construire en moyenne par an jusqu’en 2030. C’est ignorer les contraintes foncières de notre département. Mais le plus surprenant, c’est que le parc privé n’augmenterait pas, alors que celui des logements sociaux connaîtrait presque un doublement.
Facile d’organiser un parcours résidentiel dans ce cadre ! »
« Ramener de la vie dans ce quartier » Christian Blanc a évoqué ses priorités. Après le plateau de Saclay en Essonne et Roissy-Plaine Commune au nord, il a confirmé que La Défense jouerait un rôle primordial dans la région capitale. « On réfléchit à ce que peut-être un pôle tertiaire très fort à l’ouest de Paris. Si on continue à vouloir y créer exclusivement des bureaux, personnellement, ça ne m’intéresse pas. » Patrick Jarry, le maire et conseiller général PC de Nanterre, a proposé que « les tours de bureaux obsolètes du quartier des affaires soient reconverties en immeubles de logements pour ramener de la vie dans ce quartier qui en manque tant. La Défense ne doit plus se développer sur un territoire hors sol. La zone de cohérence du quartier des affaires doit englober Rueil, Suresnes, La Garenne-Colombes et Neuilly ». Des pistes jugées intéressantes par le secrétaire d’Etat. Le développement passe aussi par les transports, a rappelé Christian Blanc, tout en mettant l’accent sur la nécessité de relier La Défense, Roissy et Orly. Il s’est dit également favorable à Métrophérique, ce métro automatique souterrain autour de Paris. Avant de quitter l’assemblée départementale, il a invité les élus à venir le voir pour exposer leurs idées.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :