VIVRE EN SEINE-SAINT-DENIS GRAND PARIS – Philippe Dallier veut un moratoire sur l’intercommunalité Projet d’agglomération

· Article non signé © Le Parisien, tous droits réservés

L’INTERCOMMUNALITÉ, dangereuse pour le Grand Paris ? C’est en tout cas ce que pense le sénateur-maire UMP des Pavillons-sous-Bois. Philippe Dallier a écrit à Nicolas Sarkozy pour l’alerter à ce sujet. L’élu, auteur d’un rapport sur le Grand Paris, réclame « un moratoire sur l’extension de l’intercommunalité » en petite couronne, et ce au moins jusqu’à la fin 2009. Il réagit ainsi à l’émergence de nombreux projets, à commencer par celui évoqué hier dans nos pages, qui regrouperait dix villes autour de Montreuil, Bondy et Pantin, mais aussi celui envisagé entre Sevran, Tremblay, Villepinte, Aulnay et d’autres communes. Alors que le débat commence, Philippe Dallier, qui souhaite la disparition des quatre départements de petite couronne, estime que ces intercommunalités naissantes vont en sens inverse. « Ce sont des périmètres purement politiques, la droite avec la droite et la gauche avec la gauche. Les élus sont dans une logique d’affrontement.
On va encore vers un émiettement du pouvoir », déplore l’élu. ROMAINVILLE
LA MAIRE (DVG) de Romainville, qui a participé aux réunions des maires autour de Bertrand Kern, l’édile (PS) de Pantin, en vue du projet de communauté d’agglomération entre dix villes du sud du département, souligne être « extrêmement prudente » à ce sujet. « J’attends de voir le projet de territoire pour en discuter avec la population via nos ateliers urbains », poursuit-elle. En cause notamment, l’élargissement à des villes comme Bobigny, Bondy ou Montreuil qui ne faisaient pas partie du projet d’intercommunalité lancé en 2005. A cette époque, Bagnolet, Les Lilas, Le Pré-Saint-Gervais et Romainville avaient eu un projet de mariage à quatre qui avait finalement capoté. TREMPLIN

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :