Partie capitale pour le Grand Paris

© Libération. Sibylle Vincendon

Mélange détonnant ? Peut-être. La séance de lancement des Assises de la métropole, qui se tient ce matin à Saint-Denis, réunit pour la première fois gauche et droite sur l’avenir du Grand Paris. L’urgence est là : fin 2008, le gouvernement aura élaboré des textes pour organiser le cœur de l’Ile-de-France. Il disposera aussi des idées des dix équipes d’architectes retenues lors d’une consultation internationale. Les élus ont intérêt à avoir préparé des contre-propositions.

La puissance invitante, c’est la Conférence métropolitaine, réunion initiée par Paris et quelques élus militants de la cause métropolitaine. Les patrons UMP des Hauts-de-Seine l’ont toujours boudée. Cette fois, Patrick Devedjian, président du conseil général et même Jean Sarkozy, nouvel élu, seront là. Présence aussi de Roger Karoutchi, président du groupe UMP au conseil régional et ministre du gouvernement Fillon, pourtant « boycotteur » de la Conférence depuis toujours. Christian Blanc, secrétaire d’Etat à la Région capitale, viendra également.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :