Le conquérant pressé

© Libération. Sibylle Vincendon

Roger Karoutchi. Mises à part ses fonctions de président du groupe UMP au conseil régional d’Ile-de-France, le ministre des Relations avec le Parlement n’a pas une vocation évidente à se mêler à tout propos du Grand Paris. Pourtant, il le fait. Réunissant la presse, multipliant les communiqués, en particulier dès que le président socialiste de la région bouge un cil. Longtemps, il a aussi parlé à la place de Christian Blanc, qui se taisait.

Ce qu’il veut. Ce fut fluctuant. Parti, pendant la campagne municipale, d’un simple syndicat mixte ouvert aux communes volontaires, il a passé la surmultipliée après la nomination de Christian Blanc. Désormais, il est pour une loi d’organisation. Sur la péréquation fiscale entre les riches Hauts-de-Seine dirigés par l’UMP et les autres, il élude.

En coulisses. Karoutchi veut avant tout diriger la liste UMP aux régionales de 2010, face à son concurrent Yves Jégo. Le débat sur la métropole lui sert de tribune permanente pour exister. Derrière lui, Nicolas Sarkozy sait que, dans les grandes collectivités d’Ile-de-France, seule la région pourrait être reconquise par la droite à brève échéance. Karoutchi espère être le conquérant ad hoc.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :