François Fillon donne un carton rouge

· Sébastien Ramnoux © Le Parisien, tous droits réservés.

LE FEU VERT des commissaires enquêteurs au Sdrif de la région Ile-de-France est une bouée de sauvetage pour Jean-Paul Huchon, attaqué depuis un an par Nicolas Sarkozy et François Fillon sur la politique à mener en Ile-de-France. En un an, le chef de l’Etat a en effet lancé le Grand Paris, vu comme un « cheval de Troie » du gouvernement dans la plus grande région de gauche de France. Il a nommé un secrétaire d’Etat chargé de l’aménagement de l’Ile-de-France. Et hier encore, François Fillon renouvelait l’avis défavorable du gouvernement sur le projet de Sdrif. Pêle-mêle, le chef du gouvernement accuse Jean-Paul Huchon d’avoir une vision trop restrictive du développement économique, de ne pas être assez dynamique sur le logement, de maltraiter certains pôles économiques comme Roissy…
Un carton rouge et même une attaque en règle où « l’Etat ne se reconnaît pas dans un tel projet qui ne lui apparaît pas assez porteur de perspectives d’avenir » et menace « de ne pas approuver le document dans sa version actuelle ». En rage, Jean-Paul Huchon a accusé hier le gouvernement de « paralyser la région. Ils trahissent les Franciliens et insultent l’avenir. Un blocage du Sdrif ne se ferait que pour des basses raisons politiques. Et je pèse mes mots», a-t-il lancé.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :