Pourquoi Paris continue à faire exception?

Jean-François Achilli © Le Monde

[…]
Vous êtes président du conseil général des Hauts-de-Seine. Comment envisagez-vous le Grand Paris ?

Patrick Devedjian: Si on parle de supprimer les départements de la couronne parisienne, il faut dire qui va exercer à la place des départements toute la politique sociale dont ils sont chargés. L’Etat a décentralisé vers eux toute son action sociale. Quelle que soit leur couleur politique, ils s’en acquittent assez remarquablement et beaucoup mieux que ne le faisait l’Etat. Si l’Etat reprend cette politique sociale, c’est un retour en arrière et donc une régression.Le vrai sujet sur le Grand Paris, c’est pourquoi Paris continue à faire exception depuis 1871 par rapport au régime de droit commun des communes de France. Toutes les communes de France sont dans un processus d’intercommunalité. Pourquoi Paris n’a-t-il jamais engagé une politique de communauté urbaine ? Ce que l’on a fait à Toulouse, à Lyon, à Bordeaux, à Lille.

Propos recueillis par Jean-François Achilli, Raphaëlle Bacqué et Michel Dumoret  » Le Franc-Parler  » France Inter i-TÉLÉ  » Le Monde  » Patrick Devedjian, secrétaire général de l’UMP

    Publicités

    Commentaires fermés

    %d blogueurs aiment cette page :