Tour d’horizon de ce qui existe

© Nouvel Observateur

Le Grand Paris existe déjà !
Dans des secteurs bien définis, la capitale et plusieurs communes et/ou collectivités franciliennes ont déjà mis leurs moyens en commun. Tour d’horizon de ces institutions métropolitaines, méconnues mais essentielles.



Les transports
Le Stif (Syndicat des transports d’Ile-deFrance), longtemps piloté par l’Etat, est présidé par le président de la Région depuis 2006. Il fixe les grands projets d’infrastructures pour l’Ile-de-France. Les huit départements franciliens dont la ville de Paris sont présents au tour de table. Avec un budget en 2008 de 4,2 milliards d’euros, il manque singulièrement de moyens, vu l’ampleur des travaux à réaliser.

Les ordures
Le Syctom qui regroupe Paris et 84 communes du 78, 92, 93 et 94 fonctionne plutôt bien.

Les eaux usées
Le Siaap regroupe Paris, toute la petite couronne et 1 80 communes de la grande couronne. Un périmètre que d’aucuns considèrent un peu trop vaste.

L’eau propre
Si Paris partage ses eaux usées, elle gère son eau de source (pompée dans les régions avoisinantes) de manière autonome depuis la fin du XIXe. Elle n’est donc pas membre du Sédif (Syndicat des eaux d’Ile-de-France, 141 communes de la petite et grande couronne). On ne mélange pas les serviettes et les torchons, quand ils sont propres…

Les crues
Pour faire face aux risques de crues de la Seine et de l’Yonne, Paris et les trois départements de petite couronne gèrent les lacs-réservoirs aménagés en Bourgogne et Champagne-Ardennes via un établissement public (l’IIBRBS).

L’électricité et les réseaux
Le Sipperec regroupe Paris et 85 communes des départements 78, 92, 93, 94

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :