Delanoë présentera son programme pour Paris dimanche

© Nouvel Observateur

Le maire PS, candidat à sa réélection, prévoit notamment le financement de « 40.000 logements sociaux » et la mise en place d' »un libre service de voitures propres » sur le modèle de Vélib’.

Bertrand Delanoë (PS), candidat à sa réélection comme maire de Paris, a indiqué mercredi 9 janvier qu’il présenterait dimanche son programme pour les municipales de mars. Selon la mairie, La présentation aura lieu dimanche à 11h00 dans un café proche de la République.
« Je présenterai dimanche prochain les propositions pour donner à Paris un temps d’avance. Paris qui a rattrapé beaucoup de retard depuis sept ans et qui surtout s’est mis en mouvement parce que M. Sarkozy et ses amis l’avaient mis en panne pendant 24 ans », a déclaré Bertrand Delanoë sur RTL.
Le socialiste a dévoilé deux mesures représentatives: le financement de « 40.000 logements sociaux en six ans », et la mise en place « dès l’année prochaine », d' »un libre service de voitures propres » sur le modèle de Vélib’. « Auto Vélib' »

« Vélib’ ça a l’air d’être plutôt une réussite. Je vais proposer dès l’année prochaine de mettre en place un libre service de voitures propres, une délégation de services publics. Cela s’appellera Auto Vélib' », a déclaré le maire socialiste.
Interrogé sur la proposition de son adjoint aux transports Denis Baupin, tête de liste des Verts pour les municipales, de rendre payant le périphérique parisien, il a répondu : « je ne pense pas qu’à ce stade ce soit la bonne idée, peut-être faut-il l’envisager pour les poids lourds ». Il a revanche rappelé sa proposition de « réserver une voie aux taxis et aux bus entre les aéroports et Paris ».
Le maire livrera son projet « pour donner à Paris un temps d’avance » en présence de ses vingt têtes de listes, au café Guillaume, 32, rue de Picardie, dans le IIIème, arrondissement dont le maire sortant et tête de liste est Pierre Aidenbaum (PS).

Sarkozy est dans « l’incohérence »

Interrogé sur les propos de Nicolas Sarkozy concernant Paris lors de sa conférence de presse à l’Elysée, Bertrand Delanoë a estimé que le chef de l’Etat était « dans l’incohérence la plus totale ». Il a dénoncé « un certain amateurisme » dans la stratégie économique du président de la République.
« Il nous avait dit que, grâce aux heures supplémentaires, on allait travailler plus pour gagner plus (…), maintenant il remet en cause la durée légale du travail ce qui est quand même sur le plan du droit social, quelque chose d’assez grave », a déclaré Bertrand Delanoë sur RTL. « Ca fait un peu amateur » et que « ce n’est pas bon pour la France ».

« Paris a retrouvé une vraie dynamique »

Attaqué indirectement sur le Grand Paris par le président de la République, le maire socialiste de la capitale lui a répondu que « Paris a retrouvé une vraie dynamique économique, culturelle, urbaine, Paris a même rattrapé Londres dans l’attractivité économique internationale ».
Nicolas Sarkozy « était président du département de l’agglomération parisienne le plus riche jusqu’au mois de mai dernier », a-t-il rappelé. « Et le département, les Hauts-de-Seine qu’il présidait, est celui qui refuse toujours la dynamique commune, la solidarité fiscale, la solidarité dans les politiques d’hébergement. Les Hauts-de-Seine se tiennent toujours à l’écart », a-t-il constaté. (avec AP et Reuters)

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :