Concerter et élaborer des projets communs à l’échelle de l’agglomération

Le secrétariat de la Conférence métropolitaine de l’agglomération parisienne, ©Extramuros nº 17, Printemps Été 2007
(Edité par la Mairie de Paris chaque trimestre, Extramuros est un outil de dialogue et d’information destiné à tous les acteurs franciliens de la coopération métropolitain)

En quelques mois, la Conférence métropolitaine de l’agglomération parisienne est devenue un lieu d’échanges et de propositions efficace, permettant aux responsables des exécutifs locaux – et en premier lieu les maires – de dialoguer sur les sujets dépassant les frontières administratives existantes.

En quatre réunions organisées en 2006, 66 collectivités ont été représentées par leurs élus de toutes tendances politiques, dont plus d’un tiers sont d’ores et déjà « assidus » à ces rencontres.
Les échanges qui se sont déroulés en novembre et décembre 2006 sur les déplacements, puis le 6 juillet dernier sur le logement, illustrent ce qui peut être attendu d’une telle instance informelle, à géométrie variable, reposant sur le volontariat des élus: identifier les enjeux qui se posent aujourd’hui et demain au cœur de l’agglomération, s’accorder sur un diagnostic fin de la situation et des attentes, dégager des lignes de consensus, porter des propositions.

Au premier rang de ces acteurs, les élus eux-mêmes, qui appliquent de plus en plus cette même exigence dans la conduite de leurs projets. A cet égard, la prise en compte des amendements apportés au Plan de déplacements de Paris, particulièrement examiné dans le cadre de la conférence, est exemplaire.
Nous partageons tous l’expérience que les projets concertés sont meilleurs que ceux qui ne le sont pas, et que le temps du dialogue n’est jamais du temps perdu, même au regard des temps très contraints dans lesquels nous devons mener nos projets.

L’existence de la conférence a indéniablement monté le niveau des attentes de tous en matière de concertation et d’élaboration de projets communs. Ce travail doit être poursuivi et étendu aux domaines qui avaient été identifiés, lors de la première réunion du juillet 2006, comme prioritaires.
Ainsi, après les déplacements en 2006 – sujet bien entendu appelé à revenir en débat autant que de besoin – et le logement, la conférence se saisira à l’automne des questions de l’emploi et du développement économique.

Le secrétariat de la Conférence métropolitaine de l’agglomération parisienne est composé de Gilles Catoire, maire de Clichy-la-Garenne, Mireille Ferri, vice-présidente du Conseil régional d’Ile-de-France, Bernard Gauducheau, maire de Vanves, Philippe Laurent, maire de Sceaux, Pierre Mansat, adjoint au maire de Paris et Jacqueline Rouillon, maire de Saint-Ouen.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :