Conférence métropolitaine de l’agglomération parisienne: une nouvelle scène politique efficace

Pierre Mansat, ©Extramuros nº 16, Hiver 2006 2007
(Edité par la Mairie de Paris chaque trimestre, Extramuros est un outil de dialogue et d’information destiné à tous les acteurs franciliens de la coopération métropolitain)

Un cap décisif a été franchi depuis le 7 juillet 2006, date de la première réunion de la Conférence métropolitaine de l’agglomération parisienne, accueillie à Vanves par son maire, Bernard Gauducheau. Trois autres réunions se sont tenues depuis sur le thème des déplacements, sous la présidence de Jean-Pierre Brard, maire de Montreuil.

Plus de 50 collectivités représentées

Au fil de ces réunions qui ont réuni les élus de plus 50 collectivités, un débat riche et nourri sur les questions de déplacements a permis de dégager un consensus autour du besoin urgent d’une grande ambition en termes de transports collectifs, à l’échelle des enjeux posés dans l’agglomération dense.
Ainsi, ce lieu d’échanges a d’ores et déjà fait la preuve de son utilité, de sa capacité à se mettre au service des questions que les élus doivent penser ensemble, de sa pertinence comme lieu d’innovation en matière d’harmonisation des politiques publiques.

Un maillage de transports collectifs à la hauteur du développement de l’agglomération

L’étude présentée par l’Atelier parisien d’urbanisme pour nourrir les réflexions de l’assemblée prévoit en effet, à échéance de 2020, un million de déplacements quotidiens supplémentaires(1) dans les quatre départements centraux de l’agglomération. Une large part pourrait se reporter sur la voiture et sur les transports en commun radiaux existants si l’offre n’est pas adaptée aux besoins, à savoir des liaisons rapides de transports collectifs de banlieue à banlieue.

Articuler le Plan de déplacements de Paris avec les politiques des collectivités voisines

L’assemblée réunie le 9 novembre 2006 avait retenu la proposition du Maire de Paris d’associer les élus de l’agglomération parisienne à l’élaboration du Plan de déplacements de Paris. Les réunions des 29 novembre et 21 décembre ont ainsi permis d’examiner sa bonne articulation avec les politiques de déplacement des collectivités voisines. Ces échanges ont permis de nourrir le PDP et de l’amender dans le sens d’une meilleure prise en compte de ses éventuels effets sur l’ensemble de l’agglomération parisienne.
Ce processus de travail est amené à se poursuivre dans les prochains mois car les débats ne seront pas clos avec l’adoption du PDP.
Parallèlement, c’est Paris qui accueillera à l’Hôtel de Ville la cinquième réunion de la Conférence, consacrée au thème de l’emploi et du développement économique.

(1) Douze millions de déplacements sont réalisés quotidiennement à Paris, en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine, tous modes confondus.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :