Conférence métropolitaine de l’agglomération parisienne : Logement et habitat

©paris.fr

(Extraits de compte rendu)

Patrick Jarry
Maire de Nanterre

En tant que membre du Conseil d’administration de l’EPAD1, j’ai suggéré à l’établissement public que le sujet du développement de la Défense soit évoqué au sein de la Conférence métropolitaine. Dire que la Défense, son développement et son rayonnement, est une chance pour l’Île-de-France amène à débattre de la question : comment fait-on du développement économique solidaire avec des pôles d’affaire. Les pôles d’affaire sont-ils porteurs de cohésion sociale, de cohérence territoriale ou, à l’inverse, sont-ils porteurs d’incohérences, d’oppositions extrêmement fortes ?

Bertrand Delanoë
Maire de Paris

C’est sûr que, s’il n’y a pas les acteurs du projet de la Défense, ce n’est pas sérieux.

Francis Chouat
Adjoint au Maire d’Evry, Vice-président du Conseil général de l’Essonne

Les documents de l’APUR -mais ce n’est pas du tout la faute de
l’APUR- montrent bien qu’il y aurait, d’entrée de jeu, l’idée que la zone dense ce sont les départements dits de la Première Couronne autour de Paris. Même si le préfet Delouvrier n’est plus là, il n’en reste pas moins qu’il y a eu construction d’un développement et d’un aménagement de l’Île-de-France autour de ce que l’on peut appeler un cercle de villes nouvelles(…).

Bertrand Delanoë
Maire de Paris

Je veux dire par là que, s’il y avait, je ne le crois pas, des arrière-pensées politiciennes liées à des calendriers
électoraux, ce serait l’échec assuré.

Mireille Ferri
Vice-présidente du Conseil régional d’Ile-de-France

Je voudrais juste rappeler, pour conclure cette intervention, que nous avons commencé à profiler un certain
nombre d’organisations possibles de ce territoire : des centralités autour de ce coeur qui est Paris, des
centralités sur la partie est de l’agglomération, sur la Vallée scientifique de la Bièvre, la Plaine de France et aussi, sans doute, sur le pôle Boulogne-La Défense.

Laurent Lafon
Maire de Vincennes, Conseiller régional d’Ile-de-France

Deuxièmement, il faut absolument éviter un écueil qui serait de penser que l’organisation de l’agglomération
parisienne doit être mise en place par l’État.

Patrick Braouezec
Président de la Communauté d’agglomération Plaine Commune

Chacun sait que je milite, et il y en a d’autres, sur une polycentralité affichée, affirmée et complètement
assumée dans cette région Île-de-France. La mono-centralité, qui amènerait à une sorte d’extension parisienne, ne ferait que renforcer les inégalités et renvoyer les difficultés au-delà de cette nouvelle institution. La question de la gouvernance se pose et peut se poser justement à partir de pôles structurants qui, soit ont déjà émergés, Patrick Jarry rappelait le rôle de la Défense, soit sont émergeants, soit devront émerger, à condition que ces pôles se structurent d’une manière nouvelle non égoïste, non protectionniste et sur des politiques de solidarité.

Source : http://www.paris.fr/portail/viewmultimediadocument?multimediadocument-id=23279

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :