Vers des nouvelles formes de coopération?

Jocelyne Riou,©Extramuros nº 1, Octobre 2001
(Edité par la Mairie de Paris chaque trimestre, Extramuros est un outil de dialogue et d’information destiné à tous les acteurs franciliens de la coopération métropolitain)

Paris et les villes du cœur de l’Ile-de-France

Enfin ! Paris et les villes riveraines vont se parler, s’écouter, réfléchir ensemble aux réponses à apporter aux problèmes qui touchent à la vie quotidienne des habitants. Sans hésiter, nous avons répondu positivement à l’initiative engagée par la nouvelle municipalité parisienne.

Des réponses plus efficaces en matière d’aménagement du territoire

L’ampleur des besoins mais aussi les atouts et les ambitions que nous avons pour la région capitale pour tenir notre place et répondre aux enjeux de la coopération nationale, européenne et mondiale mettent la Ville de Paris, la Région et l’ensemble des collectivités devant de nouvelles responsabilités. Cette initiative va donc dans le bon sens pour apporter les réponses les plus efficaces en matière d’aménagement du territoire.

Le choix partagé d’assurer la reconquête de la ville sur la ville, de développer les transports en commun, de redonner au rail et à la voie d’eau leur place pour le transport des marchandises, de concevoir un urbanisme à taille humaine permettant de réparer les coupures et les nuisances intolérables appelle une coopération plus forte entre tous les partenaires.

Paris doit contribuer par ses atouts au développement durable de l’ensemble de la région

Le développement multipolaire de l’Ile-de-France n’efface pas le rôle particulier que doit jouer la capitale par son histoire, son potentiel humain, culturel et économique dans l’espace régional, ni celui de la région dans son rôle de régulation entre l’agglomération et les espaces agricoles et naturels.

Penser ensemble les moyens de lutter contre les inégalités sociales et territoriales qui marquent toute l’Ile-de-France, y compris Paris, réfléchir au maintien et au développement de la recherche et de la formation, créer les conditions de la reconquête de la production industrielle moderne, assurer avec l’État, les entreprises publiques nombreuses dans la région capitale, une politique foncière cohérente pour conforter le rayonnement d’une des plus grandes métropoles mondiales qui accueillera en 2004 une exposition internationale après 67 ans, c’est un grand défi que nous pouvons relever dès lors que nous mutualisons nos efforts.

Nous attendons la rencontre du 5 décembre avec curiosité et satisfaction, persuadés que ces échanges constitueront une étape importante pour construire un aménagement de la région capitale au service de tous ses habitants.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :